NOTRE CONSTAT

Courchevel a connu au cours de ces dernières décennies un développement spectaculaire.

Si à l’origine l’histoire a été écrite par quelques pionniers visionnaires, axée sur le ski, au fil des années, la station s’est orientée, avec succès,  vers un tourisme de grand luxe qui lui vaut sa renommée internationale.

Mais on en mesure aujourd’hui les limites.

Nulle intention de notre part de remettre en cause ce qui permet aux Courchevellois de vivre dans une commune de cette dimension.

Toutefois, cette orientation « grand luxe » a eu pour conséquence de priver COURCHEVEL d’une clientèle plus traditionnelle et géographiquement proche de Courchevel, qui venait hiver comme été.

Courchevel a perdu en 12 ans près de 25 % de sa fréquentation de skieurs et d’ailleurs de touristes aussi. ( source G2A et S3V)

NOTRE projet

Parvenir pour Courchevel à un développement durable et équilibré pour le bien être des Courchevellois et de ses touristes, en préservant notre excellence et notre environnement

Tout en conservant l’hôtellerie de luxe qui est à son maximum (5 palaces) et qui fonctionne très bien, nous devons retrouver notre clientèle perdue au profit de stations comme Val d’Isère, Tignes, l’Alpe d’Huez etc…

L’objectif est que notre Commune vive agréablement, hiver comme été, avec un développement harmonieux et  cohérent  pour  tous  les villages, et les hameaux de la commune nouvelle.

Notre volonté est que les saisons hiver et été durent le plus longtemps possible.

NOTRE programme

1. TRAVAILLER POUR LE REDÉPLOIEMENT TOURISTIQUE HIVER/éTé

Afin de faire revenir à Courchevel une clientèle de professions libérales, cadres, commerçants, artisans et entrepreneurs, l’Office du Tourisme doit retrouver un rôle central dans la politique de la station avec de larges missions.

 

  • Compléter et positionner l’image de marque de Courchevel pour reconquérir  cette clientèle qui n’ose plus venir, et aller la chercher.

 

  • Créer des événements forts tout au long de l’année autour des thèmes suivants pour augmenter la fréquentation dans la durée et notamment :
    • Sportifs et ludiques (ski, patinage mais aussi luge d’hiver et d’été, cyclisme avec le tour de France, club de tennis, stages et diplômes de parapente, équitation, golf, summer camps etc… )
    • Culturels et artistiques (expositions, concerts, conférences, théâtre…)
    • Bien-être développement personnel et Nature
    • Salons professionnels
    • Développer l’Altiport et ses activités
    • Stages de sportifs de haut niveau
    • Stage de mise en forme et de préparation physique d’équipes professionnelles de sports
    • Tourisme de nature et de terroir, randonnées guidées, salons de l’artisanat, gastronomie régionale
    • Véritable ouverture et fermeture de la station « opening and closing » avec des évènements marquants.
    • Harmoniser le développement touristique entre tous les villages et les hameaux de la commune nouvelle.

 

  • Négocier, coordonner les évènements et les périodes d’ouverture avec l’ensemble des acteurs de la commune, afin d’offrir à la clientèle des activités, des commerces ouverts, des hôtels 3 et 4 étoiles, des locations meublées, des chambres d’hôtes, tout cela favorisé par une fréquentation plus forte et régulière.

 

Le recrutement d’un directeur expérimenté pour l’Office du Tourisme est indispensable.

Les élus ont un rôle déterminant à jouer aux cotés et en complément des actions de l’Office du Tourisme notamment par la négociation avec les grands groupes hôteliers de luxe installés sur la commune pour les amener à « jouer le jeu » d’une station ouverte et active hiver comme été en privilégiant, pour l’avenir, un type d’hébergement plus accessible.

Il y aura lieu de réfléchir à une organisation et une structure équilibrées entre professionnels et mairie pour que l’Office du Tourisme retrouve sa pleine efficacité dans l’intérêt de tous.

2. CRéER ET DéVELOPPER DE NOUVELLES ACTIVITéS éCONOMIQUES ET PROFESSIONNELLES

  • Création d’une école hôtelière (déjà contactée et ayant donné son accord de principe)
  • Création de centres de formation ou d’écoles dans les métiers artisanaux ou artistiques.
  • Création de centres de soins, rééducation, entrainement physique qui puissent utiliser des infrastructures existantes notamment telles qu’Aquamotion, gymnase l’Envolée , gymnase de Moriond etc…

 

Ces activités pourraient se localiser, en priorité et dans la mesure du possible, sur les bâtiments communaux existants et disponibles et ce dans tous les hameaux et villages de la commune nouvelle.

3. PRIVILéGIER LE BIEN êTRE ET LA VIE à L’ANNéE DES HABITANTS

Cela passe notamment par :

 

  • La redistribution des ressources et une gestion du budget communal mieux maitrisées et équilibrées entre touristes et habitants. Il faut travailler sur la cohésion des différents territoires de la commune et des habitants et faciliter le passage d’un niveau à un autre.
  • Faire installer la fibre pour un réseau internet performant
  • Développer un habitat à l’année financièrement accessible
  • Créer une offre médicale et paramédicale à l’année
  • Organiser une concertation active des habitants à la vie de la cité avec :
  • La mise en place d’un outil de communication type intranet
  • L’implication des bénévoles avec voix consultatives dans certaines décisions
  • La  mise  en place de commissions de travail avec la population animée par un élu, dédiée aux hameaux et la désignation d’un ou plusieurs « reférents » par la population qui s’engagera à faire le lien entre la population et les élus dans le cadre d’une démarche de démocratie participative.
  • Créer un marché hebdomadaire en favorisant les produits locaux et les circuits courts.
  • Création d’un jardin partagé.

 

Notre politique pour le bien être des habitants pourrait se résumer ainsi:

 

  • Pour la jeunesse : leur donner les moyens et l’envie de rester dans la commune.
  • Pour les actifs : leur permettre de vivre de leur activité à l’année pour ceux qui le souhaitent et privilégier de les faire travailler en priorité à conditions égales. Focus sur les difficultés pratiques liées à la garde des enfants des habitants de Courchevel travaillant en saison et à l’accès aux clubs sportifs.
  • Pour les retraités : les choyer, les occuper et les accompagner et leur permettre de rester sur leur commune le plus longtemps possible.

4. INTéGRER LA DéMARCHE éCOLOGIQUE à TOUS LES NIVEAUX

  • D’une part il faut réinventer la montagne et son attractivité eu égard à l’évolution du climat.

Le réchauffement climatique est à la fois une difficulté pour l’activité du ski mais aussi un atout indéniable car les populations vont de plus en plus aller chercher la fraicheur et l’altitude.

Cela passe  donc par la création d’activités nouvelles,  non nécessairement liées à la neige.

 

  • D’autre part COURCHEVEL doit devenir un exemple de respect de l’environnement et notamment en termes de pureté de l’air :
    • Le développement du transport par câble est indispensable et urgent si l’on veut limiter la circulation.
    • Véhicules de la ville, navettes publiques et privées propres
    • Gestion des déchets
    • Développement d’activités vertes
    • Constructions écologiques
    • Mise en valeur de l’environnement par la découverte qui peut en être fait….. Sentiers botaniques découverte de la faune et de la flore etc…….
    • Cantines scolaires entièrement bio
    • Travail en collaboration avec les associations écologiques et les organisations spécialisées dans le développement durable en montagne et les écoles de ski.
    • Travail en collaboration avec les écoles de ski et bureau des guides.

5. RÉUSSIR L’ORGANISATION DES CHAMPIONNATS DU MONDE 2023

La prochaine mandature va connaitre l’organisation des championnats du monde de ski en 2023. Ce sujet divise les Courchevellois alors qu’il devrait être un sujet de fierté.

Il convient donc de travailler avec le comité d’organisation de cet événement, le Club des Sports, l’Office du Tourisme et nos concitoyens pour optimiser les retombées économiques, médiatiques et bien entendu sportives de cet événement.

L’organisation et la communication sur la maitrise des transports, l’accessibilité des sites, la disponibilité du domaine skiable pour les vacanciers les capacités de logement devront être exemplaires.

6. NÉGOCIER ET OPTIMISER LES RELATIONS CONTRACTUELLES AVEC LA S3V POUR UN PARTENARIAT GAGNANT/GAGNANT

Le rapport de la Cour des Comptes a mis en évidence des sujets d’une très grande importance à propos des relations contractuelles avec la S3V.

Partant de ce constat, la Cour des Comptes suggère d’utiliser le mécanisme juridique prévu par l’ordonnance n°2016-65 du 29 janvier 2016 qui permet la création d’un groupement d’autorités concédantes pour la gestion des domaines skiables.

Notre  souhait  donc, dès le début du mandat, est de proposer au département l’ouverture de négociations et la mise en place de plans  d’actions pour arriver à un partenariat gagnant/gagnant et à une information de qualité pour les élus.

Si par notre politique nous parvenons à reconquérir la clientèle perdue, la S3V pourra en contrepartie concéder des plages horaires plus larges et plus d’investissements adaptés aux besoins des territoires.

7. ASSURER LA TRANSPARENCE ET L’ABSENCE DE CONFLIT D’INTÉRÊT

  • Un élu doit  être exemplaire et travailler exclusivement pour ses concitoyens. Il ne doit y avoir aucun conflit d’intérêt, de quelque nature que ce soit. À cet effet les membres de notre liste s’engagent à œuvrer pour le bien commun.
  • Les élus ne reçoivent pas un chèque en blanc ; ils doivent donc très régulièrement rendre compte (au moins une fois par an) par la présentation des comptes, des ressources des dépenses et des actions passées et à venir.
  • Il est nécessaire de mettre en place un réseau de communication facilité entre habitants et élus et des commissions de travail ouvertes à toutes les bonnes volontés, présidées par les élus en charge de la matière concernée.
  • Les conseils municipaux sont publics et les citoyens doivent avoir accès à toute l’information les concernant notamment par la mise en ligne des données publiques.
  • Enfin, cette gestion transparente s’appuie nécessairement sur les compétences et l’aide des équipes municipales proactives

8. TRAVAILLER  AU RAYONNEMENT DE COURCHEVEL DANS LES INSTANCES DÉPARTEMENTALES, RÉGIONALES,  NATIONALES, VOIRE EUROPÉENNES.

La Commune de Courchevel figure comme l’une des communes les plus prestigieuses et connues de la Savoie.

Pourtant elle dépend aussi étroitement de la Communauté de  communes Val Vanoise, du Département, de la Région et de l’État.

C’est pour cela que les relations doivent être établies, pérennes, solides et respectueuses.

2020, UNE NOUVELLE ÈRE POUR COURCHEVEL

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

2020, UNE NOUVELLE ÈRE

POUR COURCHEVEL